vendredi 15 janvier 2021

Dessaler l’eau de mer une option pour garantir l’alimentation en eau à long terme

« L’unique et meilleure solution pour garantir l’alimentation en eau potable, à long terme, est de s’orienter vers le dessalement d'eau de mer, ceci d’autant plus qu’une majorité de la population vit près et le long de la bande littorale » a affirmé, jeudi le ministre des Ressource en Eau Arezki Berraki à Blida. Il a estimé, que le « règlement du problème de déficit en eau, en période de sécheresse notamment, passe par le recours au dessalement d'eau de mer », a souligné Arrezki Berraki. Il a fait cas, à cet effet, du lancement d’un avis d’appel d’offres pour la réalisation de trois stations de dessalement d'eau de mer, qui s’ajouteront à quatre actuellement en chantier et 11 autres opérationnelles, signalant que son département ministériel prévoit une production de deux milliards de M3 d’eau de mer dessalée à l’horizon 2030, a-t-il indiqué. Dans le cadre de l’orientation prise pour l’exploitation des eaux non conventionnelles, Arezki Berraki a assuré que ses services comptent exploiter les eaux épurées dans l’irrigation agricole, en vue d’ « atténuer la pression sur les forages destinés à assurer la couverture des besoins des populations en eau potable », a-t-il expliqué. La visite du ministre des Ressources en Eau se poursuit toujours dans la wilaya de Blida, où il va procéder à l’inauguration d’une station d’épuration des eaux usées à Beni Merad et à l’inspection du projet de nettoyage du bassin de collecte des eaux de l’Oued Chiffa, en plus d’autres projets.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire