lundi 6 avril 2020

Djamel-Eddine Benlamri sur les tablettes de 3 clubs saoudiens

Le défenseur international algérien d'Al-Shabab d'Arabie saoudite, Djamel-Eddine Benlamri, intéresserait trois formations saoudiennes dans la perspective d'un recrutement à l'ouverture du prochain mercato estival, a rapporté lundi la presse locale. L'ancien stoppeur du NA Hussein-Dey et de la JS Kabylie est actuellement en froid avec son club qui lui a infligé dernièrement une importante sanction financière, et ces trois clubs saoudiens, dont l'identité n'a pas été révélée par le journal "Al-Yaoum", voudraient justement profiter de la situation pour l'enrôler. Malgré sa relation conflictuelle avec la direction d'Al-Shabab, Benlamri jouit en effet d'une très bonne réputation dans le championnat saoudien, d'où ces nombreuses convoitises. D'ailleurs, son ancien entraîneur à Al-Shabab, le Roumain Marius Sumudica, n'a pas tari d'éloges à l'égard de l'Algérien, le considérant comme l’un des meilleurs joueurs qu’il a eu sous sa coupe. Sumudica a indiqué : "c’est l’un des meilleurs joueurs que j’ai entraînés durant ma carrière", dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux. Le champion d’Afrique algérien "est un joueur avec un très gros caractère qui a aussi des sentiments, il suffit de savoir travailler avec ce genre de joueurs, il faut le soutenir et ne pas le perdre". Le Roumain a rappelé :"la saison dernière, il était le meilleur défenseur du championnat saoudien, mais que s’est-il passé ? Soudainement, il ne sait plus jouer au football ?", s'est-il demandé. "Ce n’est pas possible, c’est l’un des meilleurs et il a gagné la CAN, ne l'oubliez pas", a encore dit Sumudica à l'adresse des dirigeants d'Al-Shabab qui ont décidé d'une ponction de 40% sur le salaire de l'Algérien pour les avoir ouvertement critiqués à travers les réseaux sociaux.        


Aucun commentaire:

Publier un commentaire