dimanche 5 avril 2020

Discussions MJS-fédérations des mesures à entreprendre en cas d'arrêt définitif des compétitions

Les Fédérations sportives algériennes seront contactées, à partir de dimanche, par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour discuter des mesures à entreprendre en cas d'annulation pure et simple de la saison actuelle en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19). Le directeur général des sports au MJS, Nadir Belayat, a indiqué à l’APS :"Après le report jusqu'en 2021 des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, on a saisi nos fédérations pour revoir leurs plans de préparation, et à partir d’aujourd’hui (dimanche) on va les contacter, notamment celles des sports collectifs, pour discuter des mesures à entreprendre si nous ne pourrons plus reprendre les activités de cette saison en raison du coronavirus". Les sports concernés par cette mesure car au terme de chaque saison, sont désignés les clubs champions, ceux relégués et aussi les qualifiés aux différentes compétitions continentales et régionales. La semaine dernière, le MJS a décidé de prolonger la suspension, jusqu'au 19 avril, de toutes les manifestations sportives, dans le cadre des mesures de prévention face à la propagation du Covid-19. Ces mesures préventives concernent aussi la fermeture de toutes les infrastructures sportives, de jeunesse et de loisirs, le report des activités et sorties en plein air ainsi que l'organisation des assemblées générales des structures d'animation sportives, entre autres. Pour beaucoup d'observateurs, la probabilité d'une saison blanche se profile à l'horizon pour les sports collectifs et individuels en raison de cette pandémie. S'agissant des Assemblées générales ordinaires (AGO) et électives (AGE) des fédérations, à l'approche de la fin du cycle olympique (2017-2020), une vingtaine d'assemblées ont été organisées avant l’apparition du Covid-19 en Algérie, sous le contrôle du ministère. Le chapitre des AGO de 2019 Belayat a expliqué : "Une vingtaine ont été tenues jusqu'à maintenant, donc il nous reste les autres à planifier, ensuite on attaquera les autres dossiers dont les AG électives de fin de mandat". Interrogé sur la possibilité de prolonger, d’une année, le mandat des bureaux fédéraux actuels, soit jusqu'à la fin des Jeux de Tokyo, le responsable du MJS a été clair : "Dans les lois qui régissent le sport algérien, il n'est pas fait mention du cas exceptionnel de report des JO où d'annulation". Nadir Belayat a conclu : "De toutes les façons, les dispositions de la loi 13/05 relative au développement des activités physiques et celles du décret exécutif 14-330 du 27 novembre 2014, fixant les modalités d'organisation et de fonctionnement des fédérations sportives nationales et leurs statuts-type, sont claires et fixent la durée des mandats qui sont de quatre années".


Aucun commentaire:

Publier un commentaire