mardi 17 mars 2020

Le Président Tebboune annonce une série de décisions pour endiguer la propagation du coronavirus en Algérie

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a annoncé, mardi dans son discours à la nation, une série de décisions en vue d'endiguer la propagation du coronavirus, dont la fermeture de toutes les frontières terrestres avec les pays voisins et l'interdiction des rassemblements et des marches "quelles que soient leur forme et leur nature". "J'ai présidé, il y a quelques heures, une réunion sur les répercussions de la propagation de cette épidémie, en présence du Premier ministre, de nombre de ministres et de hauts responsables concernés directement par la question. La réunion a débouché sur une série de décisions", a indiqué le président de la République dans son discours. Il s'agit de "la fermeture de toutes les frontières terrestres avec les pays voisins avec éventualité d'autoriser des déplacements de personnes dans des cas exceptionnels, de commun accord avec les Gouvernements des pays concernés, la suspension immédiate de tous les vols de et vers l'Algérie, à l'exception des avions cargos ne transportant aucun voyageur et la fermeture immédiate de la navigation maritime, à l'exception des navires de charge transportant des marchandises et des biens", a souligné le Président Tebboune. Il s'agit également de "la désinfection immédiate de tous les moyens de transport public aux niveau national et de wilaya, ainsi que les stations de transport de voyageurs, l'interdiction des rassemblements et des marches quelles que soient leur forme et leur nature et isolement de tout endroit suspecté d'être un foyer de la pandémie", outre "l'interdiction d'exportation de tout produit stratégique, soit-il médical ou alimentaire jusqu'à la fin de la crise, à l'effet de préserver les réserves stratégiques nationales". Dans le même contexte, le Président de la République a décidé "la suspension de la prière du vendredi et des prières collectives et la fermeture des mosquées avec maintien de l'appel à la prière à la demande de la Commission de la Fatwa avec l'aval de nos éminents Cheikhs et Oulémas, la lutte et la dénonciation des spéculateurs qui exploitent, sans scrupule, l'état de panique générale pour stocker les produits de base dans le but de susciter une pénurie et augmenter les prix". Il s'agit également de la "recherche et l'identification des personnes défaitistes qui s'attèlent à faire circuler des fakenews pour semer l'anarchie et maintenir le citoyen en état de panique", outre "l'augmentation de la capacité des hôpitaux à transformer nombre de lits en lits de réanimation, en cas de nécessité" et "la mise en place d'un dispositif ORSEC à long terme, pour éviter la réapparition de ce genre d'épidémie", appelant à cette occasion à "l'intensification des campagnes de sensibilisation à travers les médias, avec implication d'éminents spécialistes et savants".(APS)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire