dimanche 2 février 2020

Coronavirus : face à la propagation rapide de la maladie, l’Algérie place son système de santé en alerte.

Après l’alerte mondiale lancée, jeudi, par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), classant l'épidémie du coronavirus comme une « urgence de santé publique de portée internationale », amenant de nombreux pays à prendre des mesures exceptionnelles, l’Algérie a immédiatement réagi en réactivant son dispositif de veille au niveau de l’ensemble des points d’accès de son territoire.   Des équipes sanitaires dépêchées aussitôt vers les ports, aéroports et frontières terrestres ont été équipées de caméras thermiques et dotées d'ambulances pour les aider à détecter des personnes suspectées porteuses de maladies et à assurer leur acheminement immédiat vers des établissements hospitaliers pour être mis placées en confinement.    S’exprimant, dimanche, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, le directeur général de la prévention au ministère de la Santé signale qu’immédiatement après cette alerte, un comité d’experts médicaux s’était aussitôt réuni aux fins d’évaluer et d'étudier les moyens de prévenir les dangers d’une éventuelle propagation du virus dans le pays, tout comme ils ont décidé, à titre préventif, de faire procéder à la mobilisation de l’ensemble des professions de santé. Lors de son intervention, le Dr Djamal Fourar a, d’autre part, annoncé  qu’un avion avait été spécialement affrété pour procéder au rapatriement de 36 nationaux, des étudiants établis à Huwan, où a été diagnostiquée pour la première fois, la présence de cette maladie. Cet appareil, précise-t-il, a quitté l’aéroport d’Alger, ce dimanche, avec à son bord une équipe médicale comprenant également deux médecins. Il explique qu’après leur retour au pays, ces ressortissants, tout comme l’équipage et les personnels médicaux, seront tous placés en observation, pendant  14 jours, la durée d’incubation du virus, et soumis à divers contrôles.    L’intervenant rappelle, par ailleurs, que depuis la découverte du virus, en décembre, dans la ville Chinoise de Huwan, puis sa présence signalée, tour à tour, dans 26 pays le virus a, à ce jour, affectée 14.000 personnes, provoquant la mort de 304 parmi elles, à raison de 45 à 50 décès quotidiennement.      


Aucun commentaire:

Publier un commentaire