jeudi 9 janvier 2020

Stress hydrique : l’agriculture a subi un «choc très important», selon le professeur d’agronomie, Brahim Mouhouche

Le stress hydrique vécu par l’Algérie aura un impact négatif sur le rendement agricole,  a avertit le Professeur d’agronomie, Brahim Mouhouche. S’exprimant, ce dimanche, dans l’émission L’Invité de la rédaction de la radio Chaine 3, M. Mouhouche a indiqué qu’à cause des «deux mois» de stress hydrique, l’agriculture a subi  un «choc très important». «L’installation des cultures ne s’est pas faite dans de bonnes conditions», a-t-il fait remarqué en expliquant que «toute perturbation provoque un stress et tout stress provoque une diminution du rendement agricole».


Aucun commentaire:

Publier un commentaire