vendredi 6 décembre 2019

JM Oran 2021 : une vaste campagne de promotion lancée prochainement

Le comité d’organisation des jeux méditerranéens (COJM) Oran-2021 s’apprête à lancer une "vaste" campagne visant la promotion de la 19e édition prévue dans la capitale de l’Ouest du 25 juin au 5 juillet 2021, a indiqué le directeur général de cette instance, Salim Iles. Cette opération d’"envergure" viendrait compenser un retard relatif dans la promotion et la médiatisation de cet évènement que l’Algérie abrite pour la deuxième fois de son histoire après avoir accueilli à Alger l’édition de 1975, a reconnu l’ancien champion algérien en natation installé dans son poste en août dernier. "Il est vrai, nous enregistrons du retard dans la promotion des JM aussi bien sur le plan national qu’international. Mais il faudra savoir qu’on était dans l’obligation de revoir l’identité visuelle de la prochaine édition, une opération achevée en septembre dernier", a expliqué Salim Iles. Le même responsable a évoqué également des contraintes d’ordre financier ayant retardé le lancement des différentes opérations de promotion des jeux, des contraintes qui viennent d’être levées après l’adoption du budget définitif opérationnel et de fonctionnement au profit du COJM, estimé à 40 millions USD, s’est-il félicité. "A présent que tous les moyens sont mis à notre disposition, nous allons nous attaquer aux différentes opérations de promotion des jeux, comme par exemple louer des espaces pour l’affichage de la mascotte de la 19e édition dans des endroits stratégiques de la ville", a encore souligné le directeur général des JM. Il a poursuivi qu’il tablait énormément sur l’apport des médias, aussi bien publics que privés, pour une médiatisation digne des enjeux de l’événement. "Tous les médias, y compris les chaines de TV publiques et privées sont invités à participer dans la couverture de l’opération et des activités d’animation programmées", a-t-il dit. Le COJM a signé, en septembre dernier, une première convention dans ce sens avec l’Etablissement public de télévision (EPTV), rappelle-t-on. APS


Aucun commentaire:

Publier un commentaire