mardi 12 novembre 2019

Pour leur 38ème mardi de mobilisation : les étudiants ne lâchent pas prise et persistent dans leurs revendications

Nouvelle mobilisation des étudiants, ce mardi, leur 38ème de suite. Ils ont marché à Alger et dans plusieurs villes du pays (Oran, Tizi Ouzou, Bouira, Bejaia, Constantine, Annaba, Batna…). Ils ne lâchent pas prise, ils persistent et signent, réitérant leurs revendications relatives au rejet de toute élection avant le départ des figures de l’ancien système et une transition politique vers un état de justice et de démocratie.   Les étudiants ont également appelé à la libération des détenus d’opinion du mouvement populaire. A Alger, malgré le mauvais temps, les étudiants, renforcé par des enseignants universitaires et de nombreux citoyens, ont marché, comme à leur habitude, depuis la Place des Martyrs jusqu’à la Grande Poste. Ils ont entonné des chants et des slogans et ont brandi des pancartes et des banderoles, qui résument leur espoir et leurs revendications d’une Algérie libre et démocratique, d’une justice indépendante et d’une presse libre.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire