dimanche 13 octobre 2019

Une marée humaine devant le siège de l’APN pour dénoncer le projet de loi sur les hydrocarbures

« Notre pétrole n’est pas à brader », ont scandé des milliers de manifestants qui se sont regroupés autour de l’assemblée nationale populaire (APN), dimanche à Alger, pour dénoncer le nouveau projet de loi sur les hydrocarbures et appeler à son retrait. Des marches et des rassemblements similaires ont eu lieu dans plusieurs villes du pays. « Une marée humaine devant le siège de l’APN », a constaté Lotfi Sid, de la radio Chaine 3, qui a couvert l’événement. « Jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, ils sont tous sortis pour dire non au nouveau projet de loi sur les hydrocarbures », rapporte le journaliste de la radio Chaine 3, qui témoigne de la colère des manifestants qui considèrent que « ce gouvernement censé gérer les affaires courantes n’est pas habilité à prendre ce genre de décision ». Des marches et des rassemblements de dénonciation de ce projet de loi, ont eu lieu, également, dans plusieurs villes du pays. Le Conseil des ministres a adopté, lors d'une réunion présidée dimanche, par le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, le nouveau projet de loi sur les hydrocarbures ainsi que le projet de loi de Finances pour l'exercice 2020 (PLF 2020).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire