vendredi 18 octobre 2019

Mobilisation citoyenne pacifique – Vendredi 35 : les hirakiens maintiennent la pression pour l’aboutissement des revendications

Toujours drapés de l'emblème national, les hirakiens ont marché pour le 35ème vendredi consécutif à travers les villes d’Algérie pour réitérer l’appel au "changement profond" et exiger des préalables pour l'organisation de l'élection présidentielle du 12 décembre prochain à savoir : la libération des détenus et les garanties pour un scrutin propre et transparent. Les manifestants ont également exigé l’annulation du projet de loi sur les hydrocarbures, adopté lundi dernier par le Conseil des ministres. Demeurant pacifiques, les marcheurs ont scandé aussi des slogans appelant à un Etat de droit ainsi que "la préservation de la souveraineté et l'unité nationales". Les marchers ont également brandi des banderoles exprimant le rejet de "toute ingérence étrangère dans les affaires internes du pays". Ils appelent aussi à poursuivre la lutte contre la corruption et le jugement des responsables impliqués dans le détournement et la dilapidation des deniers publics.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire