mardi 29 octobre 2019

Marche populaire : les étudiants reviennent à la charge

Les étudiants ont, une nouvelle fois, battu le pavé, ce mardi, pour protester contre la tenue de l’élection présidentielle avec les figures de l’ancien système. A Alger, de nombreux citoyens sont venus renforcer leur marche qui s’est, par ailleurs, déroulée dans le calme. «Ils étaient quelques dizaines d’étudiants avant d’être rejoints par des centaines de citoyens de tout âge», rapporte le journaliste de la radio Chaine 3 dans le journal parlé de la mi-journée. Vers 11h30 du matin, le cortège qui s’est ébranlé de la place des martyres a atteint la place de l’émir Abdelkader à Alger centre. Les protestataires ont rejeté le Projet de loi sur les hydrocarbures et scandé des slogans hostiles à l’élection présidentielle, en dénonçant, particulièrement, les candidats à ce scrutin qu’ils ont qualifié de «mascarade électorale». Le cortège a été encadré par un dispositif sécuritaire, constate sur place le journaliste de la Chaine 3, qui note, dans son compte-rendu, que la marche s’est déroulée dans le calme. «Aucun incident pour le moment et aucune interpellation à signaler», affirme-t-il.  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire