mardi 3 septembre 2019

Le ministre de la Communication souligne l’importance du dialogue dans la conjoncture traversée par l’Algérie

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement,  Hassan Rabehi, a mis en avant, lundi, l'importance du dialogue dans la conjoncture traversée par le pays, requérant un « rapprochement des idées et des vues », pour aller de l'avant dans la concrétisation des aspirations des citoyens. Lors d’une conférence organisée par la Radio du Coran, M. Rabehi a estimé que l'instauration d'un dialogue « en tant que principe civilisationnel, est une priorité dictée par la conjoncture que nous traversons ensemble », soulignant à ce propos toute l'importance d'un rapprochement des idées et des vues, « loin de la culture d'exclusion et de marginalisation ». Pour lui, il reste indispensable d'instaurer un dialogue fédérateur au service de l'intérêt suprême du pays,« loin des calculs étroits et des intérêts particuliers » et des manœuvres « de ceux qui ne veulent pas le bien au peuple Algérien ». A propos de l’instauration de ce dialogue, le ministre a expliqué que l'action de l'Etat est focalisée sur l'intensification de la concertation entre les différents interlocuteurs, à l'effet de trouver une issue à la crise « qui pèse sur le présent de l'Algérie sur tous les plans ». Lors de son intervention, il a, par ailleurs, tenu « les enfants valeureux » qui ont répondu à l’appel de l’Algérie, en mobilisant une mission de médiation en faveur d'un dialogue basé sur la concertation et dont l’objectif a-t-il ajouté « est d'entamer une nouvelle page à travers l'organisation, dans les plus brefs délais, d'une élection présidentielle démocratique devant préserver l'avenir du pays contre les plans destructeurs de ses ennemis ».


Aucun commentaire:

Publier un commentaire