mardi 10 septembre 2019

La production « historique » de cette année, permettra à l’Algérie de stopper les importations d'orge et de blé dur.

La récolte céréalière obtenue par l’Algérie, lors de la saison agricole de 2018/2019 va lui permettre de se passer de l'importation d'orge et de blé dur, cette année. Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche a estimé, lundi, que le marché Algérien est suffisamment approvisionné en orge et en blé dur pour se passer de leur importation. Pour la saison agricole de 2018/2019, M. Chérif Omari a déclaré prévoir une production céréalière « historique jamais enregistrée depuis l’indépendance », les quantités de céréales récoltées à ce jour avoisinant les 27 millions de quintaux. Il a, d’autre part, annoncé que son ministère s'attelait à  élaborer un plan de développement de la filière céréalière, particulièrement celle de blé tendre. A ce titre, le ministre a fait état de l’installation d’un groupe de travail chargé d’élaborer une étude approfondie sur les moyens de réduire les importations de blé tendre. Pour le ministre, il sera possible de booster la production céréalière nationale en l’étendant dans les régions du sud, mais également en la rationalisant et en encourageant la consommation d’orge et de blé dur au sein des familles Algériennes.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire