vendredi 23 août 2019

La mobilisation citoyenne pacifique – vendredi 27 : Détermination par-ci, dialogue par-là

Les Algériens ont déferlé encore à travers les wilayas du pays pour le 27ème vendredi consécutif depuis le début de la mobilisation nationale citoyenne pacifique lancée le 22 février passé. Durant un semestre, les marcheurs clamaient, sans répit, les mêmes slogans exprimant des revendications immuables dont le changement du système, le départ de ses figures symboles, plus de liberté, jugement équitable des fossoyeurs incarcérés et une lutte implacable contre la corruption. Pour un semestre, le hirak, a pu maintenir son caractère pacifique et réussi à arracher des revendications. Le mouvement, suivi à l’échelle nationale, poursuit ses appels alors que le Comité de médiation et de dialogue entame ses pourparlers avec les représentants de la classe politique pour ponctuer ceux avec le mouvement associatif et les organisations professionnelles et syndicales. Après Abdelaziz Belaid (Front El Moustakbal), Ali Benflis (Talaie El Houriat) c’est au tour de Jilali Sofiane (Jil Jadid) d’adhérer, non sans préalables, au dialogue inscrit dans l’agenda de l’instance de Karim Younes qui est à l’oeuvre depuis un mois et demi de son installation par le chef de l’Etat.      


Aucun commentaire:

Publier un commentaire