vendredi 12 juillet 2019

Mobilisation citoyenne pacifique – vendredi 21 : le dégagisme toujours et le renouveau pour toujours réclament les manifestants

Vêtus de couleurs nationales, les Algériens continuent d’investir les places publiques, traditionnels fiefs du hirak à travers les villes d’Algérie pour le 21ème vendredi consécutif de la mobilisation citoyenne pacifique depuis le 22 février de l’année en cours avec pour mots d’ordre des slogans inspirés du principe du "dégagisme" pur et dur ainsi que le désir d’un renouveau de la classe qui mène les rouages de l’Etat et un changement profond du système de gouvernance dans un Etat civil. A Alger, et sous un soleil de plomb, les citoyens affluent toujours vers le centre ville sur l’axe Audin-Grande poste. Dans les slogans, Amina Hadjiet de la radio chaîne 3, constate qu’ils persistent à clamer le départ du gouvernement comme préalable au dialogue, plus de liberté et une République civile. Les citoyens persistent encore sur le caractère pacifique et un prompt changement qui profitent concrètement aux générations futures. Il y a lieu de constater, dit-elle, que la foule est moins nombreuse que le vendredi passé et le déploiement des forces de sécurité demeure inchangé au niveau des artères principales d’Alger centre, notamment celles inaccessibles à l'image du tunnel des facultés ou la trémie de Mauritania. Les Bônois qui déferlaient vers les palces entourant le théatre régional, Azzedine Medjoubi, n'ont pas manqué, pour la plupart des hirakiens, à ce 21ème rendez-vous de la mobilisation citoyenne pacifique et animée par des cris de : "Partez !!" et "Nous ne cèderons pas", a noté Abdelbaki Djabal, correspondant de la radio chaîne 3 à Annaba. Les citoyens étaient nombreux à Jijel à scander une réelle rupture avec l'ancien système et l'édification d'un état civil de droit, rapporte Abdelhamid Zouad, pour la radio chaîne 3, de la 21ème marche qui parcourt les principales avenues de la ville.   


Aucun commentaire:

Publier un commentaire