vendredi 26 juillet 2019

Marche pacifique – vendredi 23 : le Hirak confronté à l’épreuve du dialogue national

Ils sont des centaines de milliers de hirakiens, fidèles à la messe populaire hebdomadaire, à battre le pavé à Alger, à l’instar des autres wilayas du pays, pour réitérer, au 23ème vendredi consécutif, les revendications clamées depuis cinq mois pour une « Algérie nouvelle », « Sans les figures du système ». Une Algérie basée sur un « Etat de droit », une « Justice équitable » et l'« Egalité des chances » entre Algériens avec en point de mire la nécessité d’aller vers le « hiwar » (ou le dialogue national). Les manifestants exigent également la libération des détenus d’opinion, devenue une nécessité dans le contexte actuel qui s’inscrit dans le sillage du dialogue national auquel les pouvoirs publics y adhèrent activement et entament les préparatifs des voies et moyens de sa réussite avec engagement de répondre aux requêtes de la protesta et avec des actes d’apaisement. Pour rappel, un panel de personnalités politiques a été installé jeudi pour assurer la mission de médiation et des tractations avec la masse du hirak, la classe politique et la société civile pour l’organisation de pourparlers historiques afin de trouver consensus autour d'une sortie de la crise que traverse le pays.     


Aucun commentaire:

Publier un commentaire