lundi 29 juillet 2019

Le Panel chargé d’élaborer les mécanismes d’un dialogue national dévoile son plan d’action.

Le Panel finalement composé de sept au lieu de six personnalités, lesquels se sont associés pour tenter d’initier un dialogue national de sortie de crise a dévoilé, dimanche, son programme d’action lequel se décline, au départ par une série de rounds de discussions. Ce dernier en a profité pour lancer un appel en direction d’une vingtaine de personnalités nationales, qu’il invite à le rejoindre afin de renforcer ses rangs. Il s’agit, entre autres, de la moudjahida Djamila Bouhired, de Taleb el Ibrahimi, Mouloud Hamrouche, Ahmed Benbitour, Abdellaziz Rahabi, Lyes Merabet, Fares Mesdour, Mustapha Bouchachi et Mokrane Aït Larbi.   Les discussions annoncées, outre des représentants du Hirak, doivent également intégrer des membres de la Société civile et de partis politiques, aux fins de d'exposer leurs revendications et propositions en vue d’une sortie de la crise politique à laquelle est confrontée l’Algérie depuis de longs mois. Dans son journal de 7 heures, ce lundi, la chaine 3 de la Radio Algérienne signale que les discussions entre ces différentes composantes devraient, dans une seconde phase, déboucher sur la tenue d’une Conférence nationale « contraignante pour les pouvoirs publics », lesquels seront mis face à leurs responsabilités.  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire