mardi 2 juillet 2019

APN : un collectif de présidents appelle Bouchareb à démissionner immédiatement

Un collectif de présidents à l'Assemblée populaire nationale (APN) a appelé M. Mouad Bouchareb, président de l'APN, à "déposer sa démission immédiatement" de la présidence de la chambre basse du Parlement avant la clôture de la session parlementaire prévue mardi. "En considération des développements que connait l'APN ayant mené à l'impasse et à l'interruption définitive du fonctionnement de l'Assemblée et de toutes ses structures, et compte tenu des revendications populaires aspirant à la réalisation de la transition démocratique et ce qu'elle requiert comme lois servant l'intérêt du peuple et de la patrie, ainsi que de l'urgence de mettre fin à la crise politique que vit le pays, en réponse aux revendications du Hirak populaire et du collectif des présidents à l'APN, nous appelons M. Bouchareb à faire preuve de sagesse et à déposer sa démission immédiatement de la présidence de l'Assemblée avant la clôture de la session parlementaire", a indiqué un communiqué rendu public à l'issue d'une réunion du collectif  tenue lundi au siège de l'APN. Le communiqué de ce collectif a été signé par sept (07) présidents de groupes parlementaires, cinq (05) vice-présidents de l'APN et six (06) présidents de commissions permanentes. Des députés de l'APN ont empêché, dans la journée, la tenue d'une séance plénière consacrée au vote du rapport de la Commission des affaires juridiques concernant la validation de la qualité de membre des nouveaux députés, en fermant l'accès à la salle devant abriter cette séance. La majorité des députés appartiennent au groupe parlementaire du parti du Front de libération nationale (FLN), outre des députés de l'opposition qui suivaient le déroulement de ces faits depuis le hall de l'APN, tout en exprimant leur soutien au "gel des travaux de la chambre basse du parlement jusqu'au départ du président actuel Mouad Bouchareb". Des membres du Bureau de l'APN et des présidents des groupes parlementaires avaient appelé à l'issue d'une réunion, dimanche, M. Bouchareb à démissionner "immédiatement" et décidé de retirer la confiance du président de la chambre basse du parlement, au vu des récents développements que connaît l'APN, afin de préserver "la stabilité" de l'institution législative et le pays. L'APN avait rendu public, dimanche soir, un communiqué dans lequel elle précise que son Bureau "n'a pas été convoqué pour assister à une réunion", ajoutant que le Bureau tient ses réunions "sur invitation et sous la présidence du président de l'APN", conformément au règlement intérieur de l'APN.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire