mercredi 17 juillet 2019

Algérie-Mali : «le rôle pivot» de l'Algérie dans le processus de règlement de la crise politique au Mali évoqué

Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a évoqué, ce mercredi lors d'une audience accordée au ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, «le rôle pivot» de l'Algérie dans le processus de règlement et de réconciliation au Mali, indique un communiqué de la Présidence de la République. «Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah a reçu, le 17 juillet 2019, M. Tiébilé Dramé, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République du Mali frère, porteur d'un message de son excellence Ibrahim Boubacar Keita, président de la République du Mali», précise la même source. L'audience a été l'occasion d'évoquer «le rôle pivot de l'Algérie dans le règlement et la réconciliation au Mali». La rencontre a porté également sur «les relations historiques et excellentes liant les deux pays et les moyens de leur renforcement au service des intérêts des deux peuples frères». A cette occasion, «la convergence des vues sur les différentes questions régionales, notamment la situation dans la région sahélo-saharienne, ainsi que sur les questions africaines intéressant les deux pays frères», a été également saluée. « La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours en cours » A l’issue de cette audience, M Tiébilé Dramé avait affirmé que la mise en œuvre de l'Accord de paix et de réconciliation au Mali est toujours «en cours», rappelant le rôle déterminant de l'Algérie dans la conclusion de cet accord. A propos des discussions avec le chef de l’Etat, l’hôte de l’Algérie a ajouté qu’elles ont porté « sur l'Accord de paix et de réconciliation au Mali issu des négociations inter-maliennes», un processus lancé sous la conduite d'une médiation internationale, dont l'Algérie est le chef de file, soulignant que la mise en œuvre de cet accord est toujours «en cours». Il a salué, à cet égard, le rôle du Comité de suivi de la mise en œuvre de cet accord présidé par d'«éminents diplomates algériens». Le MAE malien a, par ailleurs, salué les liens historiques qui unissent l'Algérie et le Mali, indiquant avoir transmis au chef de l'Etat un message du président malien, Ibrahim Boubacar Keita, portant sur le «renforcement continu des relations bilatérales». M. Dramé est arrivé mardi à Alger pour une visite de deux jours dans le cadre de la poursuite de la concertation politique entre les deux pays autour des relations bilatérales et des questions régionales d'intérêt commun. Ce déplacement en Algérie du chef de la diplomatie malienne intervient à la suite de la visite à Bamako, les 17 et 18 juin dernier, du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, à l'occasion de laquelle il a coprésidé avec son homologue malien la 14ème session du Comité bilatéral stratégique (CBS) algéro-malien. M. Boukadoum a présidé à l'occasion de cette même visite la 3ème réunion ministérielle du Comité de suivi de l'Accord (CSA) d'Alger. APS


Aucun commentaire:

Publier un commentaire