lundi 10 juin 2019

"Lock-out" de Tahkout et grève des travailleurs de l’ETUSA : deux actions aux objectifs distincts

Les étudiants, mais aussi les usagers des transports urbains, ont été surpris, ce lundi, par l’absence des bus de transport dans la capitale. Les étudiants qui devaient regagner les bancs des universités n’ont pas pu se déplacer à cause de l’absence des bus univeristaire. Les raisons de cette perturbation ne sont pas uniques.   En effet, cette perturbation est due à deux actions distinctes. Il s’agit de la grève des travailleurs de l’ETUSA qui réclament des revendications socioprofessionnelles et le blocage des bus de Tahkout par l’administration, suite à l’incarcération du patron de l’entreprise. Dans une déclaration à la radio Chaîne 3, le chargé de communication de l’ETUSA a précisé que «la grève a été déclenchée d’une manière spontanée par le syndicat d’entreprise» avant d’ajouter que la direction de l’ETUSA attend «l’aval des responsables pour répondre aux revendications des travailleurs». Par ailleurs, on signale que le transport a été également perturbé au niveau de plusieurs wilayas à l’instar d’Oran, de Sétif... où l’entreprise Tahkout Mahieddine avait bénéficié de plusieurs contrats de trasnport. Sur les réseaux sociaux, des travailleurs de cette entreprise ont partagé des photos pour exprimer leur démarcation de cette action qui n’est visiblement qu’un Lock-out de l’entreprise.      


Aucun commentaire:

Publier un commentaire