mercredi 26 juin 2019

Consommation de la drogue en Algérie : Nul n’est plus à l’abri ! Alerte la Forem

La consommation de la drogue touche de plus en plus les enfants en milieu scolaire dont le primaire. 17% des élèves sont concernés au collège, 23% aux lycées et les élèves en primaire ne sont pas à l’abri non plus, selon une récente étude établie par le Forum national de recherche médicale (Forem) qui tire la sonnette d’alarme en alertant que de nouvelles drogues font leur apparition dans la société algérienne et aucun âge n’est épargné. « Il faut revenir sur les manquements ainsi que sur les failles dans la prise en charge », a alerté Mme Sabrina Gahar membre de la direction de l’Organe national de la protection de l’enfance. A signaler que pas moins de 150 mille personnes ont été arrêtées ces cinq dernières années dans des affaires liées à la drogue. Un chiffre révélé par le président de la Forem, pour qui « nous avons fait tout faux en matière de lutte anti-drogue ». Monsieur Khiati accuse « un manque de volonté politique » car, dit-il, pour qu’un Organe de lutte contre  la drogue soit efficace il doit être – partout dans le monde - rattaché au Premier ministère. Et de s’interroger « comment se fait-il qu’on le rattache au ministère de la justice ?» Et de suggérer de préconiser les schémas italiens, canadiens, égyptiens et autres schémas qui ont démontré leurs efficacités à travers le monde que le schéma français qui a montré ses limites. « Il faut pour cela une réelle volonté politique », souligne-t-il.    


Aucun commentaire:

Publier un commentaire