lundi 20 mai 2019

Sans évoquer la date du 4 juillet, Gaid Salah revient sur la nécessité de la tenue de l'élection présidentielle

Sans évoquer la date du 4 juillet, ni une autre date précise, le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a réitéré la nécessité de tenir les élections présidentielles, seule issue à la crise et le moyen à même « de stopper ceux qui veulent que perdure la crise politique ». C’est ce qu’il a affirmé à lors de sa visite de travail et d’inspection entamée hier à la 4ème région militaire à Ouargla. Il a appelé, dans ce sens, à l’accélération de la constitution et l'installation de l’Instance indépendante pour l’organisation des élections.  Pour lui, il n’est aucun doute que la tenue d’élections libres reste la seule issue à la crise.  Au cours de cette deuxième journée de sa visite, le général est allé à la rencontre des cadres de cette région militaire pour insister de nouveau que cette échéance est à même de barrer la route à ceux qui veulent que la crise se prolonge et qu’il n’est pas un doute que le pas essentiel dans ce sens demeure la nécessité d’enclencher rapidement le processus d’installation de l’Instance de surveillance des élections. « Nous attendons à ce propos la tenue rapide de mesures adéquates et l’activation de ce mécanisme constitutionnel, étant donné qu’elle constitue le moyen adéquat pour la préservation des voix des électeurs pour la crédibilité du scrutin ». 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire