jeudi 16 mai 2019

Mouad Bouchareb rejeté par sa propre famille politique : sa destitution au menu d'une réunion ce jeudi des parlementaires

Va-t-on aujourd’hui vers la destitution, par retrait de confiance, du président de l’APN, Mouad Bouchareb? C'est ce qui est visiblement très attendu de la réunion, ce matin, du nouveau secrétaire général de son parti, le FLN, Mohamed Djemai, avec les parlementaires du parti. Par Yasmina Ferchouch Le processus de destitution est déjà bien enclenché puisque les députés FLN ont déjà signé une pétition dans ce sens. Mieux, celle-ci a également suscité l’adhésion de parlementaires d’autres formations politiques au sein de l’APN. En effet, autrefois alliés du FLN au sein de la coalition de soutien à l’exp-président de la République Abdelaziz Bouteflika, Bouchareb se trouve désormais très contesté, non seulement par sa propre famille politique, mais également par d’autres "occupants" de l’hémicycle, à savoir ceux du RND, de TAJ (Tadjamou Al-Djazair) de Amar Ghhoul et du MPA (Mouvement populaire algérien) de Amara Benyounes, mais aussi des indépendants. Fin de la lune de miel donc, et ceux qui rivalisaient en adulation d'hier s'avèrent désormais les pires ennemis.   Fouad Seboutta, sénateur et membre du comité central du FLN rappelle à Chakib Benzaoui de la Radio chaine 3, que plusieurs séances de l’Assemblée nationale ont déjà été boycottées en signe de protestation. Plus de détails dans le compte rendu de Chakib Benzaoui pour la Radio chaine 3.   


Aucun commentaire:

Publier un commentaire