vendredi 31 mai 2019

Les dirigeants arabes réitèrent leur attachement aux conclusions des précédents sommets concernant la question palestinienne

Le communiqué final du sommet arabe urgent tenu en Arabie Saoudite a souligné, vendredi, l'attachement des dirigeants arabes aux décisions du 29e sommet de la Ligue arabe à Dhahran ainsi qu'aux décisions du 30e sommet de l'organisation tenu à Tunis.  Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit a procédé à la lecture du communiqué final du sommet qui réitère que la question palestinienne demeure "la question arabe centrale". Les pays arabes veillent à rétablir la sécurité et la stabilité dans la région, a-t-il indiqué, soulignant que cela exigeait le respect par tous les pays de la région des principes de bon voisinage et l'abstention de l'utilisation de la force, de l'ingérence dans les affaires internes des pays et de la violation de leur souveraineté". Le communiqué final condamne les attaques aux drones ayant ciblé deux stations de pompage en Arabie Saoudite ainsi que les actes de sabotage contre des navires dans les eaux territoriales de l'Etat des Emirats. Le texte a pointé du doigt ce qu'il a qualifié d'"ingérences iraniennes dans leurs affaires internes" et a dénoncé également la poursuite des attaques aux missiles balistiques ciblant le royaume d'Arabie Saoudite par des houthis du Yémen. Au terme de la lecture du communiqué final des dirigeants arabes, l'Irak s'est opposé à un passage dans le communiqué qui dénonce la conduite de l'Iran. Dans son allocution lors des travaux du sommet arabe urgent, le président irakien, Barham Saleh a indiqué que "l'Iran est un pays voisin dont il faut préserver la sécurité".


Aucun commentaire:

Publier un commentaire