mercredi 29 mai 2019

La situation économique l'exige : "des compétences pour gérer une transition ne dépassant pas 12 mois", selon Benbitour

Ahmed Benbitour a expliqué mercredi qu’il faut aller vers des élections dans les plus brefs délais vue que la situation économique du pays ne tolère plus de retard sur l’agenda de la refonte de l’Etat en réponse aux attentes de la population qui revendique un changement rapide du système et les exigences de l’ardoise économique en souffrance. Avec les prémices d’un dialogue, l’invité suggère qu’« il faut définir d’abord le dialogue car ce dernier peut partir de sujets théoriques que réels », rappelant que « les marches appellent à un changement radical du système et à mon avis nous ne sommes plus dans l’étape du dialogue mais celle de la négociation pour le changement de tout le système de gouvernance et répondre ainsi positivement aux revendications de la population ».   Sans préciser les négociants, Il insiste à dire qu’« il faut négocier pour se mettre d’accord comment changer le système de gouvernance ». A ce titre, l’invité de la rédaction de la chaine 3, M. Benbitour estime que « les marches du hirak ont apporté un élément très positif qu’il faut comptabiliser pour regarder l’avenir d’une autre manière », ajoutant que « cette attitude, à féliciter au demeurant, a permis de repenser le pays or les tenants du pouvoir regardaient cette population comme étant arriérée et inapte à la politique ». « Les marches ont démontré que nous ne sommes plus dans le paternalisme et l’autoritarisme, donc il ya des éléments positifs qui suggèrent de féliciter les marcheurs pour avoir obtenu à ces résultats », relève-t-il. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire