mardi 16 avril 2019

Marches et rassemblements de milliers d'étudiants et d'enseignants à travers le pays pour exiger le changement radical du système

Des milliers d'étudiants et d'enseignants se sont rassemblés, mardi, à la place de la Grande poste à Alger-centre, au cours duquel ils ont réitéré leur attachement aux revendications du mouvement populaire qui appelle à un changement radical du système politique et le départ de toutes les anciennes figures, soulignant leur détermination à poursuivre leur grève. Venus de différents établissements universitaires d'Alger et des wilayas voisines, les étudiant se sont rassemblés à la place de la Grande poste pour mettre l'accent sur l'impératif changement radical du système et l'édification d'une "nouvelle Algérie". Les étudiants ont scandé des slogans appelant, dans l'ensemble, au "départ de toutes les anciennes figures du système", exprimant leur rejet du Chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, du Premier-ministre, Noureddine Bedoui, du Président du Conseil constitutionnel, Tayeb Belaiz (qui a présenté sa démission mardi) et du président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mouad Bouchareb, une revendication résumée en une seul pancarte "non aux quatre B". Les étudiants ont, par ailleurs, dénoncé l'élection présidentielle du 4 juillet, appelant à demander des comptes aux responsables concernant le pillage des richesses nationales.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire