dimanche 14 avril 2019

Le principal souci du gouvernement "est la sécurité et la stabilité du pays"

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salaheddine Dahmoune, a indiqué dimanche à Bechar, Salaheddine Dahmoune, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire. "Le principal souci du gouvernement, qui est un gouvernement de gestion des affaires courantes, est la stabilité et la sécurité du pays, en prévision des  élections présidentielles du 4 juillet prochain ou le peuple choisira en toute liberté et transparence le nouveau président de la  République", a affirmé le ministre lors d’une rencontre organisée au siège de la wilaya, a l’issue de sa visite de travail de deux jours dans la région. M. Dahmoune qui était accompagné des ministres des Ressources en eau, Ali  Hamam, et de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud, a ajouté que "le changement politique, qui est inévitable, ouvrira au peuple et au pays de nouvelles perspectives de développement sur tous les plans". Auparavant, M. Salaheddine Dahmoune, a procédé à l’inauguration officielle de l’institut régional de musique et de la nouvelle polyclinique de la commune de Taghit (97 km au sud de Bechar). Samedi, le ministre de l'intérieur avait procédé à l’inauguration du centre anti-cancer de Bechar, avant de se rendre en compagnie de la même délégation ministérielle, au site du projet d’envergure de transfert des eaux de la zone de Boussir située au nord du chef lieu de wilaya. La délégation ministérielle poursuivra sa visite de travail de deux jours dans la wilaya de Bechar, par l’inspection de plusieurs projets à travers les daïras de Kenadza, Kerzaz et dans la wilaya déléguée de Beni-Abbes. La visite de la délégation ministérielle prévue dimanche dans la wilaya déléguée de Béni-Abbes (240 km au sud de Bechar) et dans plusieurs communes de cette collectivité, a été annulée à cause d'un mouvement de protestation  populaire qui s'est opposé à cette visite scandant "ne pas reconnaitre la légitimité du gouvernement".                  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire