mardi 5 mars 2019

Le Secrétaire général de l'Education : vers le recrutement de 9.000 postulants au grade de professeur principal et professeur formateur

Environ 43.000 enseignants de l’éducation nationale n’ayant pas été admis à un examen organisé en 2018, s’apprêtent à concourir à nouveau, le 16 mars, pour prétendre accéder aux grades de professeur principal ou de professeur formateur.   Reçu, mardi, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, le Secrétaire général du ministère de l’Education, Nedjadi Messeguem, explique que les 9.000 lauréats qui auront été retenus parmi eux bénéficieront d’une formation spécialisée en matière de suivi des élèves scolarisés. Il annonce que le Plan stratégique de formation destiné à asseoir une école de qualité, avait déjà permis de former plus de 2.000 inspecteurs disposant de compétences avérées en matière d’organisation des cycles scolaires, de médiation et de « pilotage des établissements d’enseignement. Pour réduire au plus près les déperditions scolaires, M. Messeguem signale, d’autre part, que l’ensemble des élèves en difficulté seront désormais assistés par le biais d’examens de rattrapage s’appuyant sur un programme de « guidance scolaire ».    Du calendrier des examens actuellement en cours, celui-ci assure qu’ils déroulent dans de bonnes conditions, grâce à un suivi permanent assuré par tous les inspecteurs d’éducation. Du déroulement de l'ensemble des examens de fin d’année, il déclare que leur préparation se déroule dans les meilleures conditions possible, ajoutant que des commissions sont, actuellement à pied d’œuvre pour élaborer les sujets qui y seront soumis aux élèves.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire