samedi 9 mars 2019

La DGSN fait état de 195 interpellations d’individus malveillants à Alger à la fin des manifestations pacifiques et dément la mort d'un policier

Quelque 195 individus ont été interpellés par la police à la fin des manifestations qu'a connues Alger vendredi, indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), précisant qu'un nombre important de délinquants s'est manifesté dans le but de commettre des actes de saccage et de vandalisme. «La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) informe qu'à la fin de cette journée du vendredi 8 mars 2019, au niveau des quartier de Krim Belkacem et de Didouche Mourad, un nombre important de délinquants s'est manifesté dans le but de commettre des actes de saccage et de vandalisme», note le communiqué. «L'intervention des services de police a permis l'interpellation de 195 individus, objet actuellement d'enquêtes approfondies», précise-t-on. «Par ailleurs, la DGSN déplore la blessure de 112 des ses hommes actuellement pris en charge au niveau des services de santé de la Sûreté nationale», conclut le même communiqué. La DGSN dément aussi des informations publiées sur les réseaux sociaux selon lesquelles un policier aurait été tué lors de ces manifestations.  «La direction générale de la Sûreté nationale dément formellement les allégations partagées sur les réseaux sociaux annonçant la mort d'un policier lors des manifestations du vendredi», précise le même communiqué. Plusieurs milliers de citoyens ont participé à des marches populaires pacifiques à Alger et dans plusieurs wilayas du pays, pour le troisième vendredi consécutif, revendiquant «des réformes politiques profondes» et «le changement du système».


Aucun commentaire:

Publier un commentaire