dimanche 17 février 2019

Saïd Djellab : les jeunes entrepreneurs n’ont plus besoin d’un local pour avoir leur registre de commerce

Les jeunes entrepreneurs peuvent avoir un registre de commerce sans disposer d’un siège social pour leur société, a annoncé, dimanche à Alger, le ministre du Commerce, Saïd Djellab, en marge d’une cérémonie de présentation des entreprises qui prendront part, du 16 au 18 mai 2019, au Salon des nouvelles technologies VivaTech de Paris.       « Un jeune qui a une idée, un projet, il peut enregistrer l’adresse de son domicile chez le notaire et il a son registre de commerce. Ce n’est pas la peine qu’il cherche une location ou un crédit pour louer un local, son adresse est valable au niveau de son registre de commerce », a expliqué M. Djellab, au micro de Zohir Bouzid de la Chaine 3 de la Radio Algérienne. Selon Zohir Bouzid, cette décision, prise par voie d’un arrêté ministériel, est effective et le Centre national du registre de commerce (CNRC) a déjà été instruit par le ministère du Commerce pour son application.    Cette nouvelle doit certainement réjouir les jeunes qui ont des idées de création d’activités, mais qui étaient bloqués par l’exigence de disposer d’un local souvent hors de portée, en raison des prix de location exorbitants pratiqués. Il reste, bien sûr, à connaitre les activités concernées par cette mesure de facilitation. Par ailleurs M. Djellab voit dans les services relatifs au TIC un secteur qu’il faut encadrer et promouvoir, car, selon lui, « il représente l’un des plus importants secteurs d’exportations en dehors des hydrocarbures ». « En 2018, nous avons exporté plus de 50 millions de dollars de services relatifs aux TIC, c’est l’équivalent, en valeur, de nos exportations en fruits et légumes », conclut le ministre du Commerce.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire