mardi 5 février 2019

Le chargé des infrastructures de la SNTF : le trafic ferroviaire sérieusement perturbé par les fortes pluies et les vents de sable

Les perturbations climatiques observées ces jours derniers au dessus de l'Algérie, marquées par de fortes précipitations, d’abondantes chutes de neige et des vents de sable dans certaines régions, ont sérieusement affecté le trafic ferroviaire, particulièrement dans les wilayas de Annaba, Souk Ahras et El Tarf.  S’exprimant, mardi, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, le chargé des infrastructures de la Société nationale de transports ferroviaires signale que les torrents d’eau qui ont inondé les voies ferrées, à Souk Ahras, ont ainsi contraint à annuler des dessertes vers Annaba. Le train assurant la liaison entre Tébessa et Annaba et celui reliant Constantine à El Tarf ont, pour les mêmes raisons, connu les mêmes déboires. Il en a été de même, a-t-il ajoiuté, pour celui qui devait relier, ce mardi, la ville de Constantine à celle de Touggourt, des suites de l’ensablement de la ligne sur plusieurs tronçons.     M. Abdelwahab Aktouche indique également qu’un convoi ferroviaire devant acheminer des voyageurs d’Annaba vers Alger a du annuler son service en raison des accumulations d’eau, ajoutant que la semaine passée, le trafic a également du être immobilisé sur la ligne Annaba – Sidi Amar, elle aussi gravement inondée. En plus des désagréments causés aux voyageurs, cet ensemble d’incidents, relève l’intervenant, n’a pas été sans conséquences pour la trésorerie de la SNTF en raison, dit-il, du manque à gagner ainsi engendré.   Durant son intervention, M. Aktouche annonce, par ailleurs, que les travaux de réalisation de la voie ferrée reliant la capitale au nouvel aéroport d’Alger sont pratiquement terminés, précisant que celle-ci sera desservie à raison d’un train « toutes les heures », une cadence dont il précise qu’elle pourra être accélérée fonction de l'afflux des voyageurs.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire