mardi 19 février 2019

L’ambassadeur Sahraoui à la Radio : « L’Espagne et la France ont poussé les eurodéputés à contrer la décision de la Cour de justice européenne »

L’ambassadeur Sahraoui à Alger s’est indigné mardi sur les ondes de la radio algérienne, en imputant "à la l’Espagne et à la France la responsabilité de la violation du verdict de la Cour de justice européenne gélant tout accord de pêche euro-marocain incluant les territoires sahraouis" et ce en récompense aux services de colonisateur offerts à l’Union européenne (UE) au su et au vu de tous. L’invité de l’émission Zaouaya el Ahdat, de la radio Chaine 1, a indiqué que l’Espagne et la France ont poussé les eurodéputés à s’incliner devant l’exécutif pour se rebeller  contre la décision de la Cour européenne qui a statué en 2016 que tout accord entre l’Europ et le Maroc incluant des territoires du Sahara Occidental, sans l’autorisation de celui-ci via son représentant le Polisario en l’occurrence, est nul et non avenu, alors que, ajoutera-t-il, le règlement politique connait une redynamisation après six ans d’attentisme. M. Taleb Omar a souligné que l’accord fut voté en l’absence d’une majorité parlementaire  du fait que les eurodéputés sont partagés sur la question à l’instar des 300 eurodéputés contre ledit accord, indiquant qu’une force externe a fait pression pour valider le projet de loi sous prétexte que le Maroc offre à l’Europe des services en matière de migration et de sécurité.   L’orateur a assuré quant à la position du Polisario, appuyé par le peuple sahraoui, qui ne va pas se taire et va introduire un recours auprès de la Cour de justice européenne déplorant "la lenteur des procédures qui dureront deux années durant lesquelles aura lieu une dense spoliation des richesses sahraouies sachant que pas moins de 90% de poissons exportés sont pêchés dans les eaux du Sahara Occidental".


Aucun commentaire:

Publier un commentaire