lundi 4 février 2019

Bedoui : le président de la République accorde une "grande importance" au complexe Sider El Hadjar

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé lundi à Annaba que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, accorde une "grande importance" au complexe sidérurgique Sider El Hadjar  d'Annaba. Le ministre, qui a visité ce complexe, affecté par les inondations de l’oued Seybouse les 24 et 25 janvier dernier, en compagnie des ministres des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane et des Ressources en eau, Hocine Necib, a précisé que "cette importance se traduit clairement à travers toutes les décisions prises par le président de la République pour préserver ce fleuron industriel algérien". "Nous considérons El Hadjar comme le cœur battant de l'industrie nationale", a-t-il souligné, ajoutant que "tout ce qui a été alloué par les autorités publiques à ce complexe en est la preuve tangible". S’exprimant devant les travailleurs d’El Hadjar, M. Bedoui a assuré que "l’accompagnement de l’Etat se poursuivra eu égard aux conditions actuelles du complexe, à l’arrêt depuis plusieurs jours, et ce, jusqu'à la reprise des activités". Et d’ajouter : "Nous sommes à vos côtés pour relever ce défi", saluant "l'intervention rapide et responsable des travailleurs, des cadres et des dirigeants du complexe Sider El Hadjar lors des inondations, qui a permis de sauvegarder ses équipements". Reprise des activités le 10 février en cours  Le complexe sidérurgique Sider El Hadjar de  Annaba, à l’arrêt depuis plus d'une semaine, reprendra ses activités le 10  février en cours, a révélé son président directeur général,  Chamsseddine Maâtallah. "Le complexe Sider El Hadjar reprendra ses activités dès que les  opérations de montage et d’asséchement des équipements et des installations seront finalisées", a indiqué ce même responsable, en marge de la visite d'inspection du ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales. Selon M. Bedoui, "le rendement du complexe a été plus que positif en 2018", relevant que "la volonté et la détermination collectives permettront de relever tous les défis au service de l'industrie algérienne pour faire d’El Hadjar le fer de lance de l'industrie en Algérie". A cette occasion, les travailleurs d’El Hadjar ont offert un cadeau au président de la République, "en guise de reconnaissance pour ses efforts au service du pays et du peuple". A noter, par ailleurs, que ce complexe sidérurgique qui emploie 4 600 personnes a produit plus de 700 000 tonnes de produits ferreux au cours de l’exercice 2018.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire