mercredi 23 janvier 2019

Louh salue le rôle du pouvoir judiciaire dans la garantie de la crédibilité des rendez-vous électoraux

Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Tayeb Louh, a salué, mercredi, le rôle du pouvoir judiciaire dans la  garantie de la crédibilité des rendez-vous électoraux, précisant que 1541 magistrats sont répartis à travers les communes du pays dans le cadre de la  révision exceptionnelle des listes électorales, en prévision de la prochaine présidentielle. Intervenant à l'ouverture de la session ordinaire du conseil de la Haute  instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), M. Louh a déclaré que le pouvoir judiciaire, en tant que garant des droits élémentaires et libertés "appuiera cette instance qui se trouve aujourd'hui face à une grande responsabilité".  Affirmant que "la HIISE a prouvé, lors de toutes les précédentes occasions, qu'elle s'acquitte pleinement de son devoir et veille à l'application de la loi, étant l'une des parties garantes de l'égalité entre tous", faisant savoir que "toutes les saisines faites par l'Instance dans le cadre des dernières élections législatives et locales ont été prises en charge, y compris les mesures de poursuites pénales". Plusieurs jugements ont été rendus concernant les faits à caractère pénal, a-t-il assuré.  Concernant les préparatifs de la présidentielle 2019, le ministre a expliqué que les tribunaux trancheront les recours introduits au sujet des décisions prises par les commissions des circonscriptions électorales relatives au refus d'opposition à l'inscription et la radiation des listes électorales. Les magistrats répartis à travers les communes, à la tête des commissions électorales, se chargeront de la validation des listes définitives après achèvement de la période de révision exceptionnelle, a-t-il ajouté.  Dans le cadre de leurs prérogatives, en cas de signalement, saisine ou doléance par la HIISE au sujet de faits à caractère pénal, les parquets engagent directement des poursuites judiciaires à l'encontre de ceux qui commettent des actes punissables à même de troubler le déroulement normal et bon de la prochaine élection, a ajouté M. Louh.  Le ministre a également mis l'accent sur le rôle important de la HIISE, l'un des principaux mécanismes constitutionnels qui garantissent transparence et crédibilité des élections", de par leur indépendance, leurs   prérogatives et leur composante, ce qui contribuera à l'édifice politique et institutionnel du pays, faisant remarquer que "ce rôle exige un climat approprié auquel contribuent tous ceux qui veulent que l'Algérie gagne l'enjeu de la prospérité et de la stabilité".   


Aucun commentaire:

Publier un commentaire