dimanche 2 décembre 2018

Le directeur de la pêche et de l’aquaculture au ministère de l’Agriculture : transformer l’espace maritime Algérien en un important générateur d’emplois

A la veille de la Conférence du développement durable de l’économie bleue, à Alger, l’émision L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne recevait, ce dimanche, le directeur de la pêche et de l’aquaculture au ministère de l’Agriculture. M. Taha Hamouche explique que l’intitulé de cette rencontre intégre l’ensemble des activités liées à la mer, y compris les activités de service ou de l’industrie qui y sont liées, avec comme souci premier, la préservation de sa biodiversité et de ses écosystèmes. Rappelant que la Méditerranée représente un espace où se concentre 95% des échanges maritimes, il y a dit-il, nécessité de préserver ses ressources afin que les populations qui y vivent puissent continuer à en jouir de façon durable. Concrêtement, précise M. Hamouche, pour les 23 pays situés sur le pourtour de cette mer, il y a lieu de faire un travail commun de coordination et de coopération pour protéger ce patrimoine. Parmi les très nombreuses richesses que recèle la mer Méditerrannée, notamment en matière d’emploi, ce dernier rappelle que des 50 millions de touristes que celle-ci attirait dans les années 70, leur nombre s’établit à plus de 320 millions actuellement et qu'il pourrait atteindre les 500 millions dans un avenir proche. En plus du tourisme, il signale que ce vaste espace maritime « important générateur d’emplois », outre ses richesses biologiques, constituées de 10.000 espèces animales connues, renferme également de considérables richesses dans son sous-sol. Signalant l’existence d’une stratégie nationale d’ensemble pour développer les activités liées au monde marin dont celle de la pêche, le représentant du ministère de l’Agriculture mentionne la présence de 37 stations d’épuration des eaux usées tout le long des cotes Algériennes ainsi que l’implantation de nombreuses stations de dessalement pour produire de l’eau potable.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire