mardi 25 décembre 2018

Gaïd Salah met en avant l'intérêt accordé par le Haut commandement de l'ANP au maintien d'une "interopérabilité étroite" entre les Forces Armées

Le général de Corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a mis en avant mardi à Biskra, l'intérêt accordé par le Haut Commandement de l'ANP au maintien d'une "interopérabilité étroite" entre les composantes des Forces Armées, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Au 3ème jour de sa visite à la 4ème Région militaire à Ouargla, le général de Corps d'armée a réitéré que le Haut Commandement de l'ANP "accorde un intérêt particulier au maintien d'une interopérabilité étroite entre les composantes de nos Forces Armées, afin de garder le haut niveau atteint en termes d'état-prêt opérationnel de nos unités, et ce, à travers la conjugaison de tous les aspects didactique, de formation, de préparation, de sensibilisation et de moral", précise le communiqué. Dans une allocution prononcée à l'Ecole Supérieure des Troupes Spéciales, le chef d'Etat-major de l'ANP a souligné que "la sérénité et la quiétude d'un pays quant aux présent et au futur de ses enfants, émane de la force de son armée dans tous les sens du terme. A ce titre, je tiens à rappeler et réitérer que la puissance de l'ANP, digne héritière de l'Armée de libération nationale repose sur la force de sa composante humaine qui œuvre, sans répit, à réunir tous les facteurs de l'expérience professionnelle conforme avec les missions assignées, tout en veillant à donner l'exemple en termes de patriotisme et de sacrifice". "Telles sont les qualités et les caractéristiques que nos institutions de formation contribuent à imprégner dans les esprits et les cœurs des hommes. Elles ne se contentent pas uniquement de cela, mais poursuivent leurs nobles missions de développement et de promotion de ces valeurs comme référentiel immuable et critère décisif sur lequel nous pouvons compter lors de l'évaluation scolaire voire même professionnelle", a-t-il relevé. Pour le vice-ministre de la Défense nationale, "ceci est une mission voire une responsabilité majeure dont l'Ecole Supérieure des Troupes Spéciales et tous les autres établissements du système de formation, doivent veiller au parfait accomplissement". "Je tiens toujours à chaque visite que j'effectue à la 4ème Région militaire, à visiter l'Ecole Supérieure des Troupes Spéciales et à m'enquérir des conditions pédagogiques, de vie et de travail de ses cadres, élèves et stagiaires", a-t-il ajouté. Le général de Corps d'armée a souligné, à cet égard, que "cette Ecole constitue une véritable pépinière des hommes et une source inépuisable qui procure à notre Armée une élite hautement qualifiée, armée d'un sincère patriotisme, à l'instar de l'ensemble des établissements de notre système de formation que nous considérons comme étant le berceau d'une ressource humaine apte, habile et consciente de la nature et de l'importance des missions assignées". "Ainsi, donner de l'importance à la qualité de formation du militaire promu représente, sans doute, l'importance que revêtent cet élément et sa contribution efficace dans le raffermissement de la défense de nos Forces Armées qui jouissent du soutien permanent de Son Excellence, Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense nationale", a-t-il soutenu. Le chef d'Etat-major de l'ANP a prononcé cette allocution lors d'une réunion d'orientation avec les cadres, les élèves et les personnels de l'Ecole ainsi que les représentants des différents corps de sécurité, portant sur "les efforts consentis pour l'optimisation des potentiels de l'ANP à travers une conception réaliste qui s'accorde avec la capacité de la gestion des réalisations sur le terrain dont témoignent les résultats concrétisés et le développement technologique atteint par les différentes composantes de nos Forces Armées qui demeurent à jamais le protecteur de nos frontières nationales et le garant de leur sécurité et leur stabilité". Le général de Corps d'armée a consacré la troisième journée de sa visite à la 4ème Région militaire, à l'inspection de quelques unités du Secteur Militaire de Biskra. A l'Ecole Supérieure des Troupes Spéciales et après la cérémonie d'accueil, le général de Corps d'armée, accompagné du général-major Hassan Alaïmia, Commandant de la 4ème Région militaire, a suivi un exercice démonstratif exécuté par un détachement des stagiaires de l'Ecole. L'exercice portait sur le thème: "Un détachement des Troupes Spéciales en mission de libération d'otages détenus dans un bus et de neutralisation de leurs ravisseurs", où ils ont utilisé tous les moyens et les équipements spéciaux requis par ce genre d'opérations sensibles y compris le largage aérien de parachutistes de ce détachement, précise la même source. Cet exercice a été marqué par un "haut professionnalisme, qui dénote de l'efficacité de la formation de qualité, dispensée au profit des hommes de l'Ecole Supérieure des Troupes Spéciales, et qui leur permet d'accomplir leurs missions avec un total engagement et une ferme détermination et en toutes conditions et circonstances", relève la même source. A l'issue de la rencontre, le général de Corps d'armée a écouté les interventions des personnels qui ont "réitéré leur aptitude et leur engagement à accomplir leurs missions jour et nuit et dans toutes les circonstances", ajoute le communiqué. APS


Aucun commentaire:

Publier un commentaire