mercredi 7 novembre 2018

Sécurité ferroviaire: sur 131 passages à niveau classés hautement accidentogènes, 80 ont déjà été supprimés

Le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaalane a appelé, mercredi à Alger, l’Agence nationale d'études et de suivi des réalisations ferroviaires (Anesrif) à accélérer le programme de suppression des passages à niveau les plus accidentogènes du réseau ferroviaire. Intervenant lors d’un point de presse en marge du séminaire sur "les passages à niveau: Risques et enjeux humains et matériels", le ministre a fait savoir que sur 131 passages à niveau classés hautement accidentogènes, 80 ont déjà été supprimés. Au total, le réseau ferroviaire national compte 650 passages à niveau. Les passages à niveau constituent un motif d’inquiétude majeur pour la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) qui a enregistré plus de 3.000 accidents entre 2013 et 2018, dont 1.370 accidents au niveau des passages à niveau qui ont causé 317 décès et 498 blessés. Le colloque sur les passage à niveau clôt une campagne nationale de sensibilisation d'une semaine organisée par la SNTF sur les risques liés à la traversée des passages à niveau.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire