mardi 20 novembre 2018

La vaccination des enfants en Algérie sera informatisée à partir de 2019

Le calendrier de vaccination des enfants en Algérie sera informatisé à partir de l'année prochaine, a indiqué lundi, Djamel Fourar, directeur de la prévention au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH). Dans leurs interventions lors des 3èmes rencontres algéro-françaises, les participants ont notamment évoqué le vaccin, à ce titre, le directeur de la prévention au MSPRH, Djamel Fourar, a indiqué que le vaccin des enfants en Algérie sera informatisé, précisant que les mamans seront convoquées en leur envoyant des messages sur leur téléphone portable afin de leur rappeler le vaccin de leurs enfants. De son côté, le professeur Bendib a indiqué que dans le cadre du plan cancer, une opération de dépistage et de prise en charge du cancer du sein sera lancée également en 2019 dans cinq wilayas pilotes. Organisées par le ministère de la Santé avec l’ambassade de France en Algérie et la Mission économique business France, les rencontres algéro-françaises de la Santé "qui en sont à leur 3ème édition sont importantes en ce sens qu’elle permettent de développer des partenariats et des relations entre les deux pays afin de mieux avancer dans le domaine de la santé et d’échange d’expériences", a précisé à la presse le directeur général des services de la Santé au ministère de la Santé, Hadj Mohamed. Il a souligné que "l’Algérie et la France sont décidées à intensifier leurs partenariats pour mieux avancer dans le domaine de la santé où les connaissances se développent très vite". Ces rencontres qui durent une journée, se déroulent en deux ateliers. Le premier traite des évolutions récentes des politiques de prévention et de dépistage des maladies transmissibles et non transmissibles, alors que le deuxième s’intéresse au thème relatif aux progrès dans la prise en charge du patient. Pour sa part, M. Dominique Bouter, conseiller commercial à l’Ambassade de France en Algérie et représentant de Business France, s'est "félicité" du partenariat entre les deux pays qui, a-t-il dit, "fonctionne bien". Il a, à ce titre, précisé que le partenariat dans le secteur de la santé entre les deux pays s’est concrétisé dans plusieurs domaines, notamment l’autisme, l’hygiène hospitalière et la greffe.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire