jeudi 25 octobre 2018

M. Lakhdar Brahimi : les conflits au Proche et au Moyen Orient persistent, parce les pays Arabes « ne veulent pas travailler ensemble »

Si la majeure partie des conflits dans le monde est concentrée dans la région du Proche et du Moyen Orient, c’est parce que les pays membres de la Ligue Arabe « ne veulent pas travailler ensemble », assène l’ancien diplomate Algérien, Lakhdar Brahimi.   S’exprimant, jeudi, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, l’ex-représentant spécial de l’ONU explique, par ailleurs, que l’élément déclencheur du conflit en Syrie a été le Printemps Arabe, « un mouvement populaire réel, qu’ont exploité et militarisé des pays de la région ». Commentant, d'autre part, la guerre créée au Yémen, un pays confronté par ailleurs à une crise humanitaire extrême, cet ancien Secrétaire général adjoint de la Ligue Arabe explique qu’il s’agit d’un conflit où interfèrent plusieurs acteurs régionaux. Si les pays occidentaux, dit-il, n’y interviennent pas, « c’est parce que çà ne touche pas leurs intérêts de manière directe et aussi, parce que ce sont des Arabes et des Musulmans « qui sont en train de se taper dessus ». A la question de sa voir pourquoi la majorité des conflits armés dans le monde sont concentrés au Moyen Orient c’est, répond-t-il  parce que « nous avons régressés » et que les pays membres de la Ligue Arabe « ne veulent pas travailler ensemble ».       


Aucun commentaire:

Publier un commentaire