samedi 27 octobre 2018

Conseil d'affaires algéro-mauritanien : appel à l'assouplissement des procédures financières et à l'adoption du troc

Ph. Amine Saadi, envoyé spécial de la Radio à Nouakchott

Le conseil d'affaires algéro-mauritanien a recommandé, vendredi à Nouakchott, l'ouverture de succursales bancaires algériennes en Mauritanie et des banques mauritaniennes en Algérie et de recourir au troc dans les transactions commerciales entre les deux pays. Ces investissements qui visent à «diversifier les modes de paiement», assoupliront les procédures de transfert de fonds et les opérations de paiement ce qui augmentera le volume des investissements et d'échanges commerciaux dans plusieurs domaines à l'image de l'agroalimentaire, l'agriculture, la pharmacie, les travaux publics, les énergies renouvelables et les industries mécaniques et électroniques. Le conseil a également recommandé l'examen d'une méthode efficace permettant la conclusion d'un accord commercial préférentiel entre les deux pays, un accord qui tiendra compte des intérêts des deux pays avec la création d'une commission ad-hoc à cet effet. Lors d'une réunion présidée par M. Mohamed Lafdal Betah, vice-président de l'union nationale du patronat mauritanien (UNPM) du côté mauritanien, et M. Youcef  El Ghazi, président de la chambre du commerce et d'industrie de  Bechar, du côté algérien, les deux parties ont exprimé leur disponibilité à surmonter les obstacles et à exploiter toutes les potentialités et opportunités disponibles pour l'investissement tant en Algérie qu'en Mauritanie. Ils ont convenu, à ce propos, de tenir la troisième session du conseil d'affaires algéro-mauritanien à Alger au cours du premier semestre 2019. Il a été question également de la création d'un bureau exécutif par la partie mauritanienne sous la présidence de l'UNPM et un autre par la partie algérienne sous la présidence de la chambre algérienne du commerce et d'industrie, dont la mission consiste à £uvrer à la concrétisation de toutes le recommandations issues des réunions communes du Conseil.  Dans ce cadre, le nombre des membres chargés du suivi des différents investissements a été revu à la hausse, soit 33 membres contre 15 l'année passée, et ce au vu du rôle important du conseil d'affaires en matière de suivi d'accords et des contrats de partenariat conclus». Les deux parties ont appelé, en outre, les différents entreprises et les hommes d'affaires des deux pays à participer dans les manifestations économiques et à l'intensification du partenariat dans le cadre gagnant-gagnant. Dans le domaine du numérique et de l'informatique, les membres du conseil ont convenu de créer une base de données commune permettant aux deux parties d'avoir une meilleure visibilité. Cette base de données devra informer les gouvernements des deux pays des préoccupations formulées par les opérateurs économiques. Il a été décidé également la création d'un portail électronique mauritano-algérien qui servira de base de données commune permettant aux membres du conseil de rester en contact permanant. A cette occasion, les deux parties ont évoqué les efforts consentis dans le but de booster les échanges commerciaux et renforcer les voies et moyens de la coopération, citant ,à ce titre, l'ouverture du passage frontalier, Mustapha Ben Boulaid pour jeter les ponts de la coopération économique et relancer le commerce entre les deux pays A rappeler que la 2ème session du conseil d'affaires algéro-mauritanien, clôturée ce vendredi, a vu la participation d'un nombre important d'hommes d'affaires des deux pays. Cette session du Conseil d'affaires algéro-mauritanien intervient en marge de l'ouverture de la Foire des produits algériens qui se tient à Nouakchott jusqu'au 29 octobre en cours. APS / Radio Algérienne


Aucun commentaire:

Publier un commentaire