mardi 25 septembre 2018

Le directeur général de la Casnos dénonce les réticences de non salariés à s’affilier à son organisme

Le 30 septembre est la date limite fixée aux agriculteurs pour s’acquitter de leurs cotisations vis-à-vis de la Caisse de sécurité sociale des non salariés (Casnos). Notant le peu d’empressement de nombre de ces derniers à rejoindre son organisme, M. Hachak Youcef Chawaki déclare cependant noter un « frémissement palpable » donnant à penser que les choses sont en train d’évoluer. Des 3% d’adhérents constatés il y a quatre années, le chiffre des assurés est, dit-il, passé aux alentours de 20%, en raison, explique-t-il, de l’élargissement de la couverture sociale aux proches des agriculteurs travaillant à leurs cotés. S’exprimant, mardi, à la chaine 3 de la Radio Algérienne, le directeur général de la Casnos affirme ne pas connaitre le nombre réel des personnes activant dans le secteur agricole, les estimant globalement à quelque 800.000. Mais outre les réticences de travailleurs de la terre et de personnes activant  pour leur propre compte à s’affilier à la Casnos, M. Youcef Chawki pointe également du doigt des employeurs d’autres secteurs d’activité, lesquels, déclare-t-il, refusent à faire bénéficier leurs salariés de la sécurité sociale. Du manque à gagner de la Cavnos provoqué par ces défections, toutes professions confondues, celui-ci refuse d’avancer des chiffres, expliquant que ceux-ci seraient alors « très approximatifs ». Pour tenter de mettre un terme à cette situation, il annonce que la caisse est passée désormais au stade de la coercition, en activant les contrôleurs du contentieux chargés de notifier les délits et de faire bloquer les comptes des contrevenants.  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire