dimanche 15 juillet 2018

Réunion à Alger de la 6e session du Comité bilatéral frontalier algéro-nigérien

Le phénomène de l’immigration illégale, l’inspection et l’entretien de la bande frontalière et le renforcement des moyens de lutte contre la contrebande et l’insécurité, sont au menu de la 6e session du Comité bilatéral frontalier algéro-nigérien (CBF) qui se tient, dimanche et lundi à Alger, au Centre international des conférences Abdelatif  Rehal (CIC). L’action du CBF ne se limite au domaine sécuritaire, sa démarche de coopération englobe également les questions économiques comme moyen de lutte contre le terrorisme, explique Allongo Issoufou, chargé des questions sécuritaires au ministère nigérien des Affaires étrangères, dans une déclaration à la Chaine 3 de la Radio Algérienne, « L’Algérie est un pays clé dans la stabilisation de la bande sahélo-sahélienne. Le Niger ne peut même pas imaginer qu’un cadre soit créé sans pour autant associer l’Algérie », a souligné M. Issoufou. Pour rappel, les travaux de la 5ème session du Comité, tenus fin juillet 2015 à Niamey, ont abouti à la mise en place de mécanismes de mise en œuvre des recommandations issues des différentes sessions, dont un organe de « veille et de suivi ».


Aucun commentaire:

Publier un commentaire