mardi 31 juillet 2018

Défense des intérêts des consommateurs : des associations décident de s’impliquer

Désabusé ou bien mal informé, le citoyen Algérien, lorsque qu’il constaté qu'il a été floué par un commerçant, a très souvent tendance à abandonner ses droits notamment en se décidant à en appeller aux services de police ou bien des tribunaux. Afin de les inciter à réagir lorsque ces droits sont foulés aux pieds par des marchands indélicats, des associations de consommateurs ont pris sur elles de prêter main forte aux personnes en butte à des dépassements, jusqu’à ce  justice leur soit rendu. Dans un reportage consacré à ce sujet, la chaine 3 de la Radio Algérienne a pris attache, mardi, avec le président de l’association Amal pour en savoir plus sur cette heureuse initiative. M. Hassan Menouar explique qu’une fois qu’un litige a porté à sa connaissance, la responsabilité de son association consiste à tenter de le solutionner en le signalant immédiatement à la direction ou bien au ministère du Commerce et le cas échéant à assister le plaignant auprès des tribunaux en qualité de parti civile.   Un citoyen déclare avoir ignoré, à ce jour, cette initiative ajoutant qu’on est  généralement « arnaqué »,  il est bien difficile d’obtenir réparation. Un second dit sa satisfaction de voir les intérêts du consommateur enfin pris en compte et protégé, « ce qui, souligne-t-il, était rarement le cas par le passé ».    


Aucun commentaire:

Publier un commentaire