mardi 12 juin 2018

Le petit Boubekeur retrouvé mort suite à une attaque de chiens sauvages

Les habitants d’Adrar se sont réveillés, dimanche matin, sous le choc, suite à l’annonce de la découverte macabre du corps sans vie du petit Boubekeur Benmoussa, âgé de 4 ans. L’enfant avait quitté, vendredi soir, quelques minutes avant l’heure du ftour, le domicile parental au niveau de la cité des agents Sonelgaz, sis au quartier Haï Graoui pour ne plus revenir. Depuis l’instant où ses parents ont signalé sa disparition à travers les réseaux sociaux, un mouvement de solidarité s’est déclenché instantanément où tous les jeunes, notamment les riverains de ce quartier, ont organisé une battue, durant toute la nuit, en ratissant tous les recoins du secteur et ses environs à sa recherche, mais sans résultat. Et ce n’est que dimanche matin, vers les coups de cinq heures, soit après deux jours de recherches, que les services de sécurité sont tombés sur le corps. Il a été localisé dans un endroit éloigné de près de 3 km de son domicile, dans un terrain vague situé entre un lotissement d’une coopérative d’habitations et le dépôt carburant Naftal à Tlillane au niveau de l’ancien aéroport d’Adrar, selon la porte-parole de la Protection civile, qui s’est chargée du transfert de la dépouille vers la morgue. L’enfant aurait été attaqué par une meute de chiens sauvages. Cependant, une enquête a été déclenchée par les services de sécurité concernés pour déterminer les circonstances exactes de ce terrible drame. Toutefois, les esprits s’interrogent comment un enfant de cet âge a pu se retrouver seul dans cet endroit éloigné sans se faire remarquer, ni même se faire renverser par une automobile, vu que cette innocente victime a dû parcourir toute cette distance et traverser au moins deux routes à double voie très fréquentées, plus le rond-point principal de l’entrée de la ville pour ensuite longer le mur de l’université africaine sur plus d’un kilomètre avant d’atteindre ledit dépôt de carburant. Par ailleurs, on rappellera qu’un cas similaire s’est produit le 20 décembre 2017, soit il y a 6 mois, où le petit Khaled Touji, lui aussi âgé de 4 ans, avait été attaqué et dévoré par une meute de canidés errants dans le même quartier, mais plus au nord. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire