jeudi 28 juin 2018

Installation de M. Lahbiri à la tête de la DGSN

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a présidé mercredi à Alger la cérémonie d'installation de M. Mustapha Lahbiri à la tête de la Direction générale de la sûreté nationale en remplacement de M. Abdelghani Hamel. Lors de la cérémonie d'installation, M. Bedoui a appelé les cadres de la DGSN à "ne ménager aucun effort" dans le travail sous la direction du nouveau Directeur général, connu pour être un "révolutionnaire de la première heure de notre Glorieuse Révolution et qui jouit d'une grande expérience dans les domaines sécuritaire et humanitaire".  "Investi de la confiance du président de la République à la tête de la Protection civile qui a connu sous son mandat des acquis et réussites honorables pour l'Algérie, M. Lahbiri se voit aujourd'hui honoré à nouveau de la confiance du chef de l'Etat pour occuper le poste de Directeur général de la Sûreté nationale, un corps qui ne lui est point étranger, car nous sommes convaincus que sa grande expérience et ses réussites donneront un nouvel élan à ce corps vital", a soutenu le ministre qui a adressé ses remerciements à M. Abdelghani Hamel pour ses efforts au service du corps de la sûreté nationale. M. Bedoui a souligné que l'institution de la Sûreté nationale "qui a de tout temps bénéficié de l'intérêt du président de la République, occupe aujourd'hui une place importante au double plan national et international grâce au professionnalisme de ses cadres et agents qui consentent de grands sacrifices pour la sécurité et la protection du citoyen et de ses biens". Après sa création, cette institution a connu "tant de défis qui l'avaient renforcée, des défis dont le plus important a été relevé durant la décennie noire où nombre de ses vaillants enfants ont payé de leur vie, aux côtés des éléments de l'Armée nationale populaire (ANP), de la Gendarmerie nationale et de la Garde communale, le prix de la stabilité du pays, en proie alors à un terrorisme barbare qui fut éradiqué grâce à ces grands sacrifices et à la Charte pour la paix et la réconciliation nationale. C'est ainsi que les feux de la Fitna furent éteints pour que l'Algérie sorte de cette épreuve digne et forte de ses institutions compétentes et hautement professionnelles érigées en rempart à même de la prémunir de toute l'anarchie et le chao semés de par le monde sous différentes appellations", a-t-il soutenu. "Nous avons payé fort cher le prix de la sécurité et la stabilité dont jouit aujourd'hui l'Algérie. C'est là un acquis indispensable, voire vital pour la poursuite du processus d'édification et de développement dans les quatre coins de notre pays, d'autant que le président de la République a réuni toutes les conditions favorables au progrès et au bien-être que nous vivons aujourd'hui, c'est pourquoi nous misons sur l'institution de la Sûreté nationale pour continuer à relever les défis aux mieux des intérêts du citoyen, pour assurer sa sécurité et protéger ses biens", a rappelé M. Bedoui. Dans une brève déclaration, M. Lahbiri a appelé les cadres de la DGSN à fournir davantage d'efforts et à £œuvrer avec dévouement à l'assister dans sa nouvelle mission à la tête de cette institution. APS  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire