lundi 11 juin 2018

Groupe Sovac : Volkswagen est engagé à faire aboutir ses projets en Algérie

Dans un communiqué diffusé hier, le groupe Sovac Algérie a tenu à démentir les informations selon lesquelles le groupe Volkswagen allait retirer ses projets d'Algérie. «Sovac Algérie, en sa qualité de partenaire et de représentant officiel du groupe Volkswagen en Algérie, tient à rassurer qu’aucune décision de retrait du marché n’émane du groupe Volkswagen et ce dernier est engagé à faire aboutir ses projets en Algérie et convaincu du potentiel du marché», lit-on dans le communiqué du groupe Sovac. Certains sites électroniques, faut-il le rappeler, ont fait courir l’information sur un éventuel renoncement de la marque allemande à ses projets industriels en Algérie au lendemain de la décision du gouvernement de soumettre à une TVA de 19% les collections SKD/CKD destinées aux industries de montage automobile. «C’est avec beaucoup d’étonnement que nous avons suivi l’information développée sur certains sites électroniques ces dernières 48 heures, annonçant l’éventuel retrait du groupe Volkswagen de l’Algérie, suite aux dernières dispositions du projet de loi de finances complémentaires (PLFC-2018) et portant sur la fin de l’exonération de la TVA accordée aux usines de montage automobile dans le cadre du dispositif régi par les décisions du Conseil national de l’investissement (CNI)», souligne le communiqué. Il ne s’agit, à ce stade, qu’un projet de loi de finances complémentaire, examiné mardi dernier en Conseil des ministres. Il y a une semaine, lors d’une conférence dédiée au lancement commercial de la Seat Arona, le groupe Sovac avait précisé qu’il entendait passer sous peu à la phase 2 de son investissement. Le responsable de la marque Seat au groupe Sovac, Nassim Bouazaoui en l’occurrence, avait souligné que les études sont déjà en cours pour la construction de la seconde usine, dite d’intégration. Cette phase 2 du projet industriel de Volkswagen en Algérie porte sur la fabrication locale de certains composants et pièces de rechange. «Nous sommes en phase de discussions et de finalisation des contrats avec certains équipementiers du groupe», avait indiqué Nassim Bouazaoui, qui a souligné sur sa lancée que la seconde plateforme industrielle consacrera la volonté du groupe Sovac à conquérir des marchés extérieurs «Nous profitons de cette occasion pour remercier notre partenaire pour son accompagnement quotidien dans la gestion de Sovac Production et les projets futurs. Ainsi que la confiance renouvelée aux centaines d’employés de l’usine de Relizane qui veillent au respect et à l’application des standards du constructeur», conclut le communiqué du groupe Sovac, diffusé hier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire