mercredi 25 avril 2018

Un projet de 22 milliards de dinars

La région de Tamanrasset aura accès au gaz à travers un gazoduc 16 pouces Tidikelt-Tamanrasset, d’une longueur de 550 km, alimenté par le champ gazier de Tidikelt (In Salah) au sud-ouest du pays. La région de Tamanrasset est officiellement raccordée dans sa totalité au gaz naturel, via un projet d’envergure ayant mobilisé un investissement global de 22 milliards de dinars, soit l’équivalent de 190 millions de dollars. Le projet en question a été inauguré, hier, par une délégation ministérielle conduite par les ministres de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, et de l’Energie, Mustapha Guitouni, ainsi que les PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, et de Sonelgaz, Mohamed Arkab. La région de Tamanrasset aura accès au gaz à travers le gazoduc de 16 pouces Tidikelt-Tamanrasset, d’une longueur de 550 km, alimenté par le champ gazier de Tidikelt (In Salah) au sud-ouest du pays, où Sonatrach a réalisé une unité de traitement de gaz d’une capacité de 750 000 standard mètres cubes de gaz/jour, financée par l’Etat. Le projet lancé en 2014, mené par Sonatrach, a été entièrement réalisé par des entreprises nationales, notamment l’ENGCB, Cosider et Kanagaz. Le ministre de l’Intérieur, qui a procédé à la mise en service du gazoduc, a qualifié le projet d’«ouvrage stratégique». Cette nouvelle réalisation vient combler le déficit en gaz naturel de la ville de Tamanrasset et ses environs, et contribue également à une forte économie en gasoil et en propane à partir des villes de Hassi Messaoud et d’Adrar. Par ailleurs, selon Sonatrach, cette réalisation contribuera à booster l’économie locale «en permettant de nouveaux investissements». Il faut savoir qu’en plus de la région de Tamanrasset, le nouveau gazoduc permettra d’alimenter la centrale éléctrique de cette wilaya, les six stations de pompage de l’Algérienne des eaux (ADE), les agglomérations avoisinantes et les futurs clients industriels de la région.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire