jeudi 26 avril 2018

«Sonatrach pourra renouveler ses réserves»

Un prix du baril de pétrole entre 70 et 80 dollars permettra au groupe Sonatrach de renouveler ses réserves, selon Abdelmoumen Ould Kaddour. Le PDG de Sonatrach, qui s’exprimait mardi en marge de sa visite dans la wilaya de Tamanrasset où il a eu à assister au raccordement de la ville au gaz à partir du champ d’In Salah, a souligné que le prix actuel du pétrole est «un prix juste dans le sens où il permet d’abord aux entreprises d’investir. Pour Sonatrach, le cours actuel du baril permet de renouveler les réserves. Cela est impératif. Par ailleurs, le prix du baril qui tourne actuellement autour de 75 dollars permet aux entreprises internationales de continuer à investir, et à l’économie internationale de redémarrer, ce qui va booster la demande d’énergie.» Le PDG de Sonatrach rappelle que «lorsque le prix du baril était à 40 dollars, il y a eu moins de 500 milliards de dollars d’investissements dans l’exploration dans le monde. L’effort d’exploration a fortement ralenti et les groupes pétroliers n’essayaient plus de renouveler les réserves et n’investissaient plus dans l’exploration... C’était la mort programmée de toutes les entreprises pétrolières.» Abdelmoumen Ould Kaddour souligne cependant que le prix du pétrole reste sujet à «une forte volatilité» en raison de facteurs géostratégiques pouvant à tout moment influer sur les cours. «L’instabilité politique dans certaines régions du monde a un impact direct sur la volatilité des prix, il suffit qu’il y ait un problème en Iran, ou ailleurs, pour que les cours de l’or noir rechutent ou remontent», ce qui n’offre pas, au sens du PDG de Sonatrach, une visibilité à long terme.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire