lundi 9 avril 2018

On vous le dit

6 morts dans l’effondrement d’une mine d’or au Ghana    Six mineurs ont été tués et deux autres blessés, samedi, suite à l’effondrement du toit d’un tunnel d’une mine d’or dans le sud du Ghana, a annoncé la société exploitante, hier. «Je confirme que six personnes sont mortes. Deux autres ont été soignées dans une clinique (...) après la tragédie survenue samedi», a déclaré Agbeko Azumah, un porte-parole de cette société américaine. L’accident s’est produit dans la région de Brong Ahafo, située à environ 430 km de la capitale du Ghana, a-t-il précisé. «Tous les autres employés travaillant dans cette zone ont été évacués en toute sécurité et le lieu de l’accident a été sécurisé», selon la même source. En juillet 2017, au moins 22 personnes ont été tuées dans l’effondrement d’une mine d’or illégale dans l’ouest du pays. En 2010, au moins 45 personnes ont été tuées dans l’effondrement d’une mine illégale après des pluies diluviennes.   Une tentative de contrebande de 42 pièces archéologiques déjouée Les services de la Gendarmerie nationale ont déjoué, samedi, dans la wilaya d’El Bayadh, une tentative de contrebande de 42 pièces archéologiques, selon un communiqué de ce corps sécuritaire, rendu public hier. Des éléments de la brigade territoriale de gendarmerie de la commune de Boualem ont arrêté, lors d’une opération de sécurité routière, au niveau du   lieudit Sfisifa, sur la RN47, reliant les wilayas d’El Bayadh et de Naâma, trois personnes suspectes se trouvant à bord d’un véhicule. La fouille du véhicule a permis la découverte et la saisie de 38 pièces de monnaie anciennes et 4 pièces constituées d’anciens pilons en cuivre utilisés dans le concassage des graines de céréales. Ces pièces étaient   destinées à être vendues à des réseaux de contrebande spécialisés. Les services de la Gendarmerie nationale d’El Bayadh ont ouvert une enquête sur cette affaire. Emission d’un timbre commémorant le 50e anniversaire du Service national Le général-major Zenakhri Mohamed, secrétaire général du ministère de la Défense nationale, a présidé, hier, au nom du général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), une cérémonie d’émission d’un timbre postal dans le cadre des festivités commémoratives du 50e anniversaire de l’institution du Service national, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). La cérémonie, organisée au Musée central de l’armée, s’est déroulée en présence de la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Faraoun, et des officiers généraux de l’ANP, précise-t-on de même source. «Ce timbre postal est édité en hommage à tous les citoyens qui ont accompli leur devoir au sein de l’école du Service national depuis son instauration avec dévouement et abnégation, où ils se sont épris des valeurs nationales suprêmes et participé à toutes les missions dévolues à l’Armée nationale populaire.»   Une nouvelle promo d’experts Poursuivant ses formations de haut niveau, l’Institut des sciences expertales d’Alger – en partenariat avec l’Institut des experts internationaux (France) et l’Ordre international des experts internationaux (Suisse) – lancera prochainement une formation de nouvelles promotions d’experts à même de répondre aux besoins grandissants des donneurs d’ordres en matière d’expertise. Parmi les spécialités proposées, figure l’expertise en environnement et recyclage des déchets, en foncier et évaluation immobilière, en tourisme, en audit financier, en management sportif et management des risques industriels, ainsi qu’en exportation. Les experts formés seront capables d’intervenir en Algérie et dans tous les pays affiliés à l’ONU, comme ils pourront exercer un travail indépendant (à leur propre compte) ou dans un cadre salarial en qualité d’experts / conseillers dans des   entreprises et institutions de grande envergure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire