jeudi 19 avril 2018

On vous le dit

- Trois ans de prison pour usage de faux à la BNA de Chlef Le tribunal de Chlef a rendu, hier, son verdict dans l’affaire de faux et usage de faux impliquant deux  personnes  étrangères  à la banque et dix fonctionnaires de la BEA et de la BNA de Chlef, dont des directeurs et des caissiers. Le principal accusé, A. B., étranger aux établissements financiers en question, a écopé de 3 ans de prison ferme. Ce dernier falsifiait les reçus d’encaissement  de la pension en devises de sa mère et gonflait leur montant. Il a ainsi pu effectuer quatre opérations frauduleuses qui lui ont rapporté beaucoup de devises au niveau des trois agences des banques publiques citées. Quant aux responsables et agents de la BEA et des deux agences de la BNA de Chlef, poursuivis pour «négligence, bénéfice d’avantages indus et non-dénonciation de crime», ils ont bénéficié de l’acquittement pour certains et de la prison avec sursis pour d’autres. Ainsi, trois employés, dont deux femmes, ont été acquittés tandis que sept autres fonctionnaires et un particulier vendeur de devises ont été condamnés chacun  à six mois de prison avec sursis. - Découverte de diamants spatiaux d’une planète disparue Un groupe de scientifiques suisses, français et allemands a analysé un diamant spatial découvert dans le fragment d’une uréilite (un type rare de météorite pierreuse) qui était tombé en 2008 dans le désert de Nubie, au Soudan. Les résultats de leur recherche ont été publiés dans la revue scientifique Nature Communications. Les spécialistes ont précisé que ce diamant avait environ 4,55 milliards d’années. Sa composition et sa morphologie montrent qu’il a été formé sous haute pression (environ 20 giga pascals). Selon les chercheurs, cela peut signifier qu’il s’est désassocié d’une protoplanète dont la taille était entre celle de Mercure et celle de Mars. Cette recherche fournit des «preuves» que la formation-parente de cette uréilite a été l’une de ces grandes planètes «perdues» avant qu’elle n’ait été détruite suite à une collision, précisent les auteurs de l’article. - Tlemcen : hommage à Omar Dib Aujourd’hui à Tlemcen, un hommage sera rendu à feu Omar Dib. Conteur par excellence et homme de culture, cet homme a marqué son passage par son dévouement à sa cause : la protection de l’histoire et de la culture en travaillant corps et âme dans l’association Les Amis du vieux Tlemcen, lors de la période coloniale, puis à l’indépendance dans l’association Les Amis du livre. En plus de ses livres et de ses actions pour la culture, notamment lors de la manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique», il était très connu par son émission «Hawas bi aïnak yal warchane» (Promène-toi tourterelle), où il contait avec son accent tlemcénien moult histoires et légendes liées à la cité des Zianides. Fervent défenseur de l’Islam maghrébin et du soufisme, Omar Dib, cousin de l’écrivain Mohammed Dib, est ancré dans la mémoire de ses amis et de ses disciples qui lui rendent hommage aujourd’hui. - L’université Blida 1 communique mieux Suite aux orientations du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, l’université Saâd Dahleb Blida 1 vient de connaître l’élargissement de sa cellule de communication aux différentes facultés et instituts de cette université. Ainsi, dans chaque faculté ou institut existe un représentant de la communication lié directement à la cellule centrale de la communication de l’université. Le but de cette «restructuration» est de promouvoir une communication de qualité au milieu de toute la communauté universitaire (enseignants, étudiants, administratifs), et ce, à travers le support papier (revue…), site web, web tv, réseaux sociaux… «Cela nous aidera aussi à avoir toutes les informations utiles aux journalistes. C’est ce qu’on appelle avoir l’info qu’il faut au temps qu’il faut», déclare Boutheldja Abderrahmane, premier responsable de la communication au sein de l’université Blida 1. - Journée parlementaire sur les TIC et le transport Ooredoo, une entreprise active dans le développement de l’économie nationale a participé, le mardi 17 avril 2018 à la journée parlementaire organisée au siège de l’Assemblée populaire nationale (APN), par la commission des transports, de la communication et des télécommunications de l’APN, sous le thème «Le rôle des secteurs des transports, de la Poste et des télécommunications dans le développement de l’économie nationale». En présence de l’ensemble de l’encadrement supérieur de Ooredoo qui a pris part à cette journée, et devant des membres du Parlement, d’experts, de spécialistes, des médias et d’autres acteurs opérant dans le secteur des TIC, Ramdane Djezaïri, directeur opérationnel chargé des relations publiques et médias de Ooredoo, a détaillé l’apport de Ooredoo à l’économie nationale, à travers notamment les investissements, la fiscalité, l’emploi, l’innovation, la responsabilité sociétale et le sponsoring.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire